Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 19:36

#3

Lesoleildundimanche.jpg

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 16:23

#2

"Sous les mauvais gouvernements, l'égalité n'est qu'apparente et illusoire; elle ne sert qu'a maintenir le pauvre dans sa misère et le riche dans son usurpation. Dans le fait, les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n'ont rien: d'où il suit que l'état social n'est avantageux aux hommes qu'autant qu'ils ont tous quelque chose et qu'aucun d'eux n'a rien de trop."


Du contrat social, Jean-Jacques Rousseau 

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 00:07

#1

Sans titre

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 01:32

I always thought that one day, I’ll write in English. It’s a real challenge ‘cause I don’t master that language yet. But there’s a beginning for everything as we say in French and I choose that warm night to write this first text. No coincidence If I just passed last weeks in Chicago. During my travel, I understood that every single person that I knew there was unable to read my blog. Cause no one spoke French!  That idea appears terrible to me; my novel, my everyday writing, nobody up there could read them! They represent everything to me. It’s my entire existence, my way of life and above all, the reason that I breathe. I live more in words! The thought that no one of my friends could read me is just a nightmare… Like I was unable to communicate! So I took the decision that I’ll translate most of my texts (someone else will do it, I know my English’s not perfect at all). Otherwise, that lesson learned me that I got more to discover.  I can reach. I can go further than I thought before. Sometimes, you got to fall off to stand up straight…

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 22:53

Il était à peu près onze heures ce matin là. Un miracle que nous nous soyons levé si tôt. Pour prendre notre petit déjeuner, Bill et moi, nous avions décidé de remonter l’Ocean Front Walk de Venice. Je me souviens de ce jour là : il faisait gris, plutôt chaud et il n’y avait personne mis-à-part les sportifs habituels.  C’était assez étonnant car Venice est d’ordinaire très touristique au mois d’Août. Nous remontions la plage tranquillement quand Bill remarque cette silhouette fine allongée à quelques mètres. Il me dit de la regarder, qu’il la trouve pas mal etc… Elle était là, avachie, face à l’océan. Une imposante chevelure noire, des lunettes de soleil. Elle et le mec qui la rejoint sont ivres, titubent. Parlent à voix haute. Dérivent comme deux clochards. On arrive à leur hauteur, ils nous lancent un regard et suivent le même chemin… Je souris. Ils nous interpellent brièvement. On ne comprend rien alors on continue notre route. Et lorsqu’ils marchent derrière nous, je reconnais la nana. C’est Amy Winehouse.

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 15:44

Ceux qui me connaissent savent que je suis une personne éduquée. Je suis poli, respectueux. Je dis bonjour quand il faut. Je reste souriant, à l’écoute. Je vouvoie toujours mes aînés et je n’ai jamais de paroles déplacées en public. A mon travail, je redouble d’effort car je pense que l’on se doit d’être exemplaire et que le service est toujours mieux rendu lorsqu’il est accompagné d’efficacité et d’une certaine « forme ». Mais quand c’est trop, c’est trop. Vous avez beau être calme, garder votre sang froid et rester droit face à quelqu’un qui ne l’est pas, il est difficile de rester « civilisé ». Il advient des moments ou, comme tout être humain, vous craquez face à quelqu’un qui ne vous témoigne aucun respect en retour du votre. Alors, vous vous dites « Pourquoi me contenir ? Pourquoi faire bien mon travail si je n’ai aucune récompense ? ». C’est ce qui m’arrive régulièrement face aux personnes âgées. Certes, une bonne partie d’entre elles compatissent à mon égard (et à l’égard de la jeunesse sans avenir de la société française consciente qu’elle est vouée à l’échec). Mais il y a aussi celle qui oublie que c’est cette même jeunesse qui paye leur retraite alors qu’elle ne connaîtra jamais les mêmes privilèges. Je parle de ceux qui ne travaillent plus depuis vingt ans, qui vous méprisent et vous traitent en larbins… Ceux qui pensent qu’on leur doit tout. Je parle de ces vieux animés par l’esprit anti-jeune et qui nous font payer leurs propres erreurs. Est-ce moi qui ai creusé la dette ? Certainement pas. Et pourtant, c’est moi qui dois cotiser pour eux et récolter le fruit de leurs erreurs… Tout en les laissant me cracher dessus. Je refuse.

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 21:07

Personne ne le savait jusqu’à présent. Depuis le mois de Juin, je suis facteur dans le Tarn-et-Garonne. Et je n’ai plus de vie.
Il y a tellement de travail à la Poste, contrairement à ce que l’on pourrait croire, que je m’endors dès que je suis de retour chez moi. Je m’effondre littéralement. Mes après-midi et mes débuts de soirée sont gâchés par le sommeil. Car je passe huit heures par jours (parfois jusqu’à dix) à distribuer des lettres ou encore livrer des colis. Alors c’est devenu une obsession. La seule chose à laquelle je pense. Même lorsque je dors. C’est un véritable cauchemar.
Je vois des colis partout. De toutes tailles. Qui s’empilent. Aussitôt un de distribué que plusieurs autres apparaissent. Il y a des chiffres partout aussi. Ceux que j’écris et que j’entoure et qui m’indiquent l’ordre géographique de distribution. 18, 21, 7, 4, 12, 1, 3, 2, 9… Je ne vois que des chiffres. Sur l’avenue du 8 Mai 1945, le 315 est avant le 291. Le 24 rue des Fauvettes ne se trouve pas après le 20 mais avant. Le 2 bis de l’autre côté… Mon esprit n’est plus libre. Je ne pense qu’a ça. A un tel point que lorsque je m’éveille en sursaut, je me rendors immédiatement car dans mon rêve, il m’en reste encore à livrer…

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 22:19

Plus les jours passent et plus je me rends compte à quel point les hommes s'éloignent les uns des autres. Je ne vois là qu'une seule raison, qu'un seul coupable, connu aux yeux de tous et pourtant ignoré: le capitalisme libéral. Ce système sensé libérer l'être humain ne le rend que plus captif et donc plus féroce à l'instar d'un lion en cage affamé et assoifé de liberté.
Ce n'est pas possible. Rassurez-moi, tant d'invidualisme, tant d'égoïsme et tant d'avidité de la part des puissants ne peut mener qu'à la révolution?

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 22:57

Il n'y a rien qui ne détourne l'homme de sa volonté d'être libre et heureux. Pas même la mort.

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 19:11

Il y a quelques jours, c’était mon anniversaire. J’ai passé la journée à travailler et contrairement à ce que vous pouvez penser, cela ne m’a pas déplu. Je ne fête jamais vraiment mon anniversaire. C’est un rendez-vous trop redondant, fixé à la même époque, chaque année, impossible à reporter, inévitable… Et ça me dérange. Car je n’ai aucun contrôle. Et mon défaut, c’est que je veux tout contrôler. Toute ma vie. La vérité, c’est que je ne contrôle rien. 
Je me calque sur un idéal. Sur l’idée (erronée) que je me fais de mon avenir. On fait tous cela. Alors qu’on ne devrait pas. Le résultat n’est que déception car l’on n’atteint jamais son but. Ou lorsqu’on s’en rapproche, il ne nous est plus familier. Et c’est certainement mieux comme cela. La vie doit rester imprévisible. Elle doit nous surprendre. Si nous savions tout à l’avance, ce qui doit nous arriver et si nous agissions en conséquence, si notre chemin était tout tracé alors nous n’aurions plus aucune raison de vivre. Il faudrait en finir tout de suite. Là, maintenant, dans cette chambre.
Non, l’idéal c’est de changer perpétuellement de vie…

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article

Texte Libre

Bonjour à toi visiteur,

Sache que j'ai supprimé ce blog. Retrouve mon nouveau blog ici: http://guillaumeduhan.blogspot.com!

A bientôt!

Archives