Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 17:04

Nous sommes lundi 21 février 2011 et j’ai passé une journée de merde. J’vais vous raconter l’histoire. Il y a deux mois j’ai perdu mon portefeuille et tous les papiers qu’il comportait (en fait, c’était il y a un an mais je fais genre pour paraître sérieux). De retour dans mon bourg, comprenez Montauban, je me rends à la préfecture pour demander un duplicata du permis de conduire. Il faut savoir que c’est ma sixième tentative. Les fois précédentes j’ai été renvoyé dans les roses car je n’avais jamais les papiers nécessaires. Carte d’identité, elle était dans mon portefeuille, carte grise, elle aussi était dans mon portefeuille, passeport, resté à la maison et une kyrielle de formulaires administratifs incompréhensibles…

Mais aujourd’hui est un autre jour. Je me suis levé de bon pied, apaisé d’être dans ma maison d’enfance remplie de bons souvenirs. J’ai bien déjeuné (à Bordeaux, je suis étudiant donc pauvre donc affamé). J’ai à nouveau conduit ma voiture. J’ai écouté la musique que j’aime. Je me suis rendu à la poste afin de cacheter la lettre tranquillement, avec le sourire et la joie de se sentir en vie, en pleine forme, comme si tout marchait avec perfection dans ce monde si merveilleux. J’ai patienté pendant une heure dans la file d’attente de la préfecture auprès des réfugiés roumains venus demander leur droit d’asile et des conducteurs a qui on a retiré le permis qui hurlaient au scandale. Les insultes fusaient, les bébés qui criaient dans les poussettes, les gens qui se passaient devant et se lançaient des regards menaçants… J’ai ignoré cette si bonne ambiance pour conserver ma bonne humeur. Car je savais que j’allais enfin retrouver mes papiers.Lorsque le numéro 456 s’affiche, je m’avance, tout souriant. J’explique ma situation, je déballe les papiers que j’ai rempli, les photos d’identité, les photocopies de quittances EDF, la lettre que j’ai étiquetée du tarif en vigueur, une heure et demie plus tôt… « Vous n’avez pas la pièce d’identité ? » demande-t-elle. Alors j’avance la photocopie du feu mon premier permis de conduire. « De toute façon, ce n’est pas le bon tarif en vigueur. Ce n’est pas 0,75 euros mais 3,28 euros. De plus, j’ai besoin de la carte d’identité et pas du passeport. » Je demande si je peux revenir demain. « Demain c’est les manifestations monsieur et le service risque d’être surchargé. Revenez mercredi avant midi, nous ne travaillons pas l’après-midi. »L’administration française. Quel monde merveilleux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume Duhan
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Bonjour à toi visiteur,

Sache que j'ai supprimé ce blog. Retrouve mon nouveau blog ici: http://guillaumeduhan.blogspot.com!

A bientôt!

Archives