Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 01:53

Journal de Londres. Mai 2008 "J’ai trop bien appris mes leçons d’histoires au lycée. Cette nuit, dans mon rêve, j’ai vécu toute la seconde guerre mondiale. De trente-neuf jusqu'à quarante-cinq ! Exactement dans le bon ordre, tous les évènements se succédaient jusqu'à la mort d’Hitler dans son bunker. Je ne sais pas pourquoi mais j’étais côté nazi. Même dans mon sommeil je pars dans des délires. C’est cette foutue ville, elle me rend dingue. Elle me fait suer la nuit et me fait croire que des américains me tirent dessus (fait inexplicable, ils étaient brésiliens en réalité). Wilfried raconte qu’il m’a entendu sursauter toute la nuit. Y’avais de quoi ! J’ai repassé cinq ans de guerre en une nuit, à éviter les grenades et les bombes, à esquiver les assauts ennemis, à me cacher derrière les tanks et à riposter aux embuscades ! Ouais, c’est plutôt ma seconde guerre mondiale que j’ai vécu. Un moment donné, j’ai tout confondu. De la seconde guerre mondiale, je suis passé à la guerre du Vietnam, côté américain. Un bon de quasiment vingt ans ! Dans une forêt, où plutôt ce qui en restait après le napalm balancé par mes alliés, j’évitais les tirs Viet-kongs. Je me lance alors dans un tunnel, M-16 à la main et casque sur la tronche. J’y retrouve mon pote, James :"On s’en sortira jamais, déclarais-je. Ils sont bien trop nombreux, appelle le Huey, qu’il vienne nous chercher! - Pas question ! On ne baissera jamais les bras ! On les aura !"

A la fin, j’étais en uniforme nazi en Thaïlande (Tibet ?) entouré de moines. Ils m’ont fait entrer dans un temple et m’ont attiré dans un couloir sombre longé d’un cour d’eau. Débouchant sur un autel, je me trouve face à face avec le Dalaï-lama. Il m’ordonne : « Sauve le monde ! ». Après quelques instants, il ajoute : « Et n’oublies pas ! Caroline est une victime. ».

J’attrape alors ma planche de surf, que je tenais depuis le début de mon côté gauche, et je remonte la rigole pour sortir du temple. Tout ça, toujours en portant cet uniforme militaire allemand. Et soudain, réveil !

Je me dis souvent que je n’ai pas besoin de drogue. Note : penser un jour à l’internement."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Poupoune
commenter cet article

commentaires

nico 29/03/2010 21:46


Très très très très drôle.


Texte Libre

Bonjour à toi visiteur,

Sache que j'ai supprimé ce blog. Retrouve mon nouveau blog ici: http://guillaumeduhan.blogspot.com!

A bientôt!

Archives